Nous poursuivons notre exploration de la côte caribéenne avec la mythique Carthagène des Indes. Gigantesque ville d'un million d'habitants, nous n'en avons aperçu qu'une petite partie : le centre historique, protégé par 13 km de fortifications construites pour protéger la ville contre les attaques des pirates et des corsaires, et le quartier voisin de Getsemani. Durant une semaine, nous avons pu admirer ses ruelles pavées fleuries, ses places animées et ses demeures de l'époque coloniale superbement conservées.

P1200058

P1200070

P1200085

P1200104

P1200124

Le héros de l'indépendance Simon Bolivar, nouveau héros de Roméo qui l'a renommé Siméon, sans doute en hommage à son cousin.

P1200157

Le quartier de Getsemani, plus reposant que le centre historique. 

P1200199

P1200203

P1200205

P1200221

Parcourus par de nombreux tunnels, le Castillo de San Felipe de Barajas, plus grande forteresse jamais construite par les Espagnols dans leurs colonies, est resté quasi imprenable malgré de très nombreuses tentatives. Les assaillants devaient traverser des marécages infestés de moustiques porteurs de nombreuses maladies, avant de subir le feu des 63 canons. 

P1200251

Des murailles de la vieille ville, on aperçoit la péninsule ultramoderne de Bocagrande et ses gratte-ciels. 

P1200090

Notre premier logement à Carthagène, un confortable duplex dans lequel nous nous sommes beaucoup plus.

P1200193

Un sociétaire de la Caisse d'épargne.P1200214

Irène s'habille enfin toute seule.P1200063