Après les Caraïbes, direction l'ancienne capitale mondiale du crime, la ville de Pablo Escobar : Medellin.

Pour y parvenir, il nous aura fallu deux heures de bateau, puis neuf heures de bus, sur une route de montagne extrêmement sinueuse, pour parcourir... 300 km . Le ventre de Romèo a modérement apprécié la répétition des virages...

Construite au milieu des montagnes, Medellin est aujourd'hui une immense ville de 2,5 millions d'habitants qui s'étale à perte de vue sur les hauteurs et dans la vallée.

P1210148

Autrefois gangrénée par la violence, la ville s'est métamorphosée ces vingt dernières années en misant sur l'éducation, la culture, l'urbanisme et les transports.

Seule ville de Colombie disposant d'un métro (aérien), la cité de l'Eternelle Printemps se distingue aussi et surtout grâce à ses lignes de téléphériques qui relient le centre aux quartiers défavorisés haut perchés, autrefois fiefs des narcotrafiquants. Nous nous sommes offerts plusieurs voyages en altitude pour le prix d'un ticket de métro.

P1200797

P1210118

 Sous la coupe de Pablo Escobar dans les années 1980 et 1990 (il fut abattu en 1993), Medellin est ausi la cité du sculpteur Fernando Botero. L'artiste a fait don de plusieurs de ces oeuvres à sa ville en 2004. Vingt-trois d'entre elles sont exposées en plein air, dans le centre-ville, sur la Plazoleta de las Esculturas. Remarquez que les parties les plus claires des statues en bronze sont celles qui ont été les plus carressées par le public.

P1200768

P1200766

P1200769

Un peu plus loin, place San Antonio, deux oiseaux de bronze identiques, sculptés par l'enfant du pays, sont exposées. Le premier a été déchiqueté par une bombe qui a fait 28 morts, en 1995, pendant un concert (les auteurs de l'attentat n'ont jamais été identifiés). Le second, intact, a été placé à ses côtés selon les souhaits du sculpteur pour symboliser la paix.

P1200888

P1200907

Au cours de la semaine passée à Medellin, nous avons eu le temps d'admirer les danseurs des feux rouges, les bus locaux, les magasins roulant de chaussures, les toilettes en fleurs ou encore les sandwichs en forme de crocodile.

P1210355

P1200777

P1210351

P1210125

La Communa 13  était autrefois l'endroit le plus violent de la ville. Désormais relié au reste de la ville par le plus long (385 mètres) élévator du monde (affirmation non vérifiée), ce quartier accroché au flancs de la montagne est désormais plus sûr et très agréable à visiter en journée, notamment pour ses immenses graphes.

Johanne a donné une interview à la télévision locale, dont une équipe était présente le jour de notre balade pour filmer un cascadeur. Interrogée pour savoir si elle n'avait pas peur d'être là, la mère de Roméo et Irène a répondu : non. 


P1210121

P1210159

P1210174

P1210230

P1210247

Claudia, installée tout près de notre location, a coiffé presque toute la famille ; Johanne préférant la manucure. Sa fille Sarah nous a, elle, emmenés jusqu'à un bon restaurant pour nos anniversaires. 

P1210111

Partis une journée à la découverte du petit village de Guatapé, nous avons escaladé 740 marches, avec Roméo en tête et à toute allure, pour admirer un paysage grandiose formé de lacs artificiels.

P1210011

P1210018

P1210030

Le dimanche précédant notre départ, nous nous sommes baladés dans l'un des quartiers huppés de la ville où le chien est roi. Le long du parcours, interdit ce jour-là aux voitures, nous avons croisé de nombreux vendeurs de glaces réservées à la race canine.

P1210411

P1210452