Nous avons profité de Quito durant dix jours pour soigner Irène et nous y sommes revenus quinze jours plus tard pour récupérer le nouveau passeport de Roméo à l'ambassade de France (le précédent arrivant bientôt à expiration).

La capitale de l'Equateur (2,1 M d'habitants) est située à 2.850 m d'altitude. Tout en longueur, la ville s'étend sur 50 km. Lorsque nous empruntons le téléphérique qui nous monte jusqu'à 4.050 m, nous découvrons une cité entre montagnes et volcans, dans le vent.

P1230855

 

P1230906

Au loin, le volcan Cayambe, toujours enneigé. Il ne serait pas à l'abri d'une reprise de ses éruptions (la dernière date de 1786).

P1230821

Le centre historique a été classé patrimoine de l'humanité en 1978, en raison de son architecture coloniale.

P1240580

Scénes de la vie quitenienne.

P1240068

P1240578

P1240084

P1240086

Devant le palais présidentiel.

P1240599

Un jeudi 23 novembre, à 10 h. C'est la fête dans le centre. Une foule qui s'étend à l'infini, défile et danse sur des musique folkloriques. Nous apprenons par la suite que ces festivités se déroulent en amont de la grande fête de Quito programmée le 6 décembre. Les différentes provinces du pays défilent jours après jours. 

P1240115

P1240020

P1240128

Qui dit Equateur dit Mitad del Mondo (ou le centre du monde) délimité par un tracé jaune. Un pied dans l'hémisphère nord et le second dans l'hémisphére sud.  

P1240274

P1240250

P1240259

Le Monsieur assoupi en bleu va avoir des ennuis.

P1240239

Les nuages sont très bas, ou alors nous sommes très hauts... La montagne se devine au dessus d'un ciel chargé.

P1240277

Quito, aura été l'occasion pour nous de découvrir la casa et le musée d'Oswaldo Guayasamin. Un coup de coeur pour le plus célèbre des peintres équatoriens et ses oeuvres chargées d'émotion (dommage photo interdite à l'intérieur).

P1240556

Après la visite du vivarium du parc de la Carolina, un boa constructeur s'enroule autour de nous.

P1240571

Lors de notre second passage, nous avons été invités chez Mauricio et Paulina (tous deux étaient déjà venus manger dans notre appartement avec leur bébé, lors de notre premier séjour). Mauricio est le policier que nous avait aidé et transporté jusqu'à Quito lors de notre mésaventure dans le bus en partance d'Otavalo. Nous avons beaucoup apprécié les moments passés en leur compagnie. Chez eux, nous avons fait la rencontre d'une famille Argentine, hébergée en même temps que nous, et parcourant les Amériques (jusqu'en Alaska), durant trois ans, à bord de leur camion. 

P1260158

La voiture qui nous a amené à la gare de bus pour notre prochaine destination, Riobamba. La classe.

P1260168