Pour rejoindre le parc national des Lençois Maranhenses depuis Jericoacoara, il y a la solution simple et chère (un voyage en 4x4 de 7 heures), la solution intermédiaire (via Sao Luis) et la solution compliquée : un périple de quatre jours avec des haltes dans des villes sans beaucoup d'attrait. Avides d'aventures, nous avons opté pour la troisième.

Première étape : Camocim. Nous atteignons notre hôtel à 20 h 30. Sur place, pas de restaurant, ni de magasin ouvert, à l'exception d'une station service. Le repas sera merveilleux.

P1180423

Deuxième étape : Parnaiba. Nous y restons deux nuits, afin de profiter d'une croisière sur le delta. Une promenade très prisée des touristes brésiliens (nous étions les seuls étrangers), à bord d'un bateau accueillant une soixantaine de personnes. 

P1180455

Une balade folklorique marquée par les apparitions de l'homme de la boue et d'un indien. Point final de l'expédition, une énorme assiette de petits crabes fraîchement pêchés.

P1180447

P1180488

P1180484

Le départ de Parnaiba pour Tutoia a longtemps été retardé faute de bus. Mais après une arrivée à la rodoviaria à 8 h du matin, nous avons finalement réussi à partir à 17 h.

P1180491

 Ici, les parapluies servent à se protéger du soleil d'hiver. Et en Bretagne ? 

P1180494

Après une nuit à Tutoia, direction notre destination finale : Atins. Mais avant d'arriver dans ce minuscule village (une des portes d'entrée du parc), il nous faudra voyager dans une jardineira, un 4x4 et, enfin, une barque de pêcheur. Bilan de l'opération : cinq jours de voyage pour parcourir environ 400 km...

P1180539

P1180506

P1180517